Business-News

What is a database in computer science? Qu’est-ce qu’une base de données en informatique ?

Qu’est-ce qu’une base de données en informatique ?

Une base de données est un ensemble organisé et structuré d’informations stockées dans un ordinateur. Elle permet de stocker, gérer et récupérer des informations rapidement et efficacement. Les bases de données sont utilisées dans une grande variété d’applications, telles que les systèmes bancaires, les sites web, les applications mobiles et bien plus encore.

Les bases de données peuvent être classées en deux catégories principales : relationnelles et non-relationnelles.

Bases de données relationnelles

Les bases de données relationnelles sont basées sur le modèle relationnel proposé par Edgar F. Codd en 1970. Ce modèle utilise des tables pour organiser les informations sous forme de lignes (enregistrements) et colonnes (champs). Chaque table représente une entité ou un objet différent.

Par exemple, une entreprise peut avoir une table pour ses clients qui contient des champs tels que le nom du client, l’adresse e-mail, l’adresse postale et le numéro de téléphone. Une autre table pourrait contenir des informations sur les commandes passées par ces clients avec des champs tels que la date de commande, le montant total facturé et l’état actuel (en cours ou terminée).

Les relations entre ces tables sont établies à l’aide d’un identifiant unique appelé clé primaire. Par exemple, chaque client aura un identifiant unique qui sera utilisé comme clé primaire dans la table des clients ainsi que dans toutes les autres tables où il apparaît.

L’avantage principal d’une base de données relationnelle est sa capacité à effectuer facilement des requêtes complexes impliquant plusieurs tables différentes grâce aux opérations JOIN. Les bases de données relationnelles sont également très flexibles et peuvent être facilement modifiées pour répondre aux besoins changeants d’une entreprise.

Bases de données non-relationnelles

Les bases de données non-relationnelles, également appelées NoSQL (Not Only SQL), ont émergé comme une alternative aux bases de données relationnelles. Elles sont conçues pour gérer des volumes massifs de données qui ne s’adaptent pas bien au modèle relationnel traditionnel.

Contrairement aux bases de données relationnelles, les bases de données NoSQL n’utilisent pas le modèle table-ligne-colonne. Au lieu de cela, elles utilisent différents modèles tels que :

– Document : chaque enregistrement est stocké sous forme d’un document JSON ou XML.
– Clé-valeur : chaque enregistrement est stocké sous forme d’une paire clé-valeur.
– Graphique : les relations entre les entités sont stockées sous forme d’un graphe.

Les avantages principaux des bases de données NoSQL incluent leur capacité à gérer des volumes massifs et variés de données ainsi que leur évolutivité horizontale (ajout facile et rapide des serveurs supplémentaires). Cependant, elles peuvent être plus difficiles à interroger que les bases de données relationnelles car elles ne prennent pas en charge toutes les opérations JOIN complexes.

Systèmes gestionnaires de base de donnée (SGBD)

Un système gestionnairede base dedonnée(SGBD)est un logiciel qui permet la création, la manipulation et l’interrogationdesbasesdedonnées.Il existe plusieurs typesde SGBD disponibles sur le marché aujourd’hui :

– SGBDrelationnels: ces systèmes gèrent des bases de données relationnelles et sont les plus couramment utilisés. Les exemples incluent MySQL, Oracle et Microsoft SQL Server.
– SGBDnon-relationnels: ces systèmes gèrent des bases de données NoSQL. Les exemples incluent MongoDB, Cassandra et Couchbase.
– SGBDobjets : ces systèmes stockent des objets plutôt que des enregistrements dans une base de données. Ils sont principalement utilisés pour le développement d’applications orientées objet.

Les SGBDs offrent un certain nombre d’avantages par rapport à la gestion manuelle des fichiers plats :

– Intégritédesdonnées: lesSGBD garantissent l’intégritédesdonnéesen empêchantl’insertionde valeurs incorrectes ou dupliquées dans la base dedonnées.
– Sécurité : lesSGBDoffrentunemeilleure sécuritéquelestockagedefichiersplats.Ilspermettentd’établirdesrôlesetdesdroitsd’accèsauxutilisateurspourprotégerlaconfidentialitéetl’intégritédesdonnées.
– Performances : les requêtes sur une base de données peuvent être effectuées beaucoup plus rapidement qu’une recherche manuelle dans un fichier plat.

Pour résumer

En bref, une base de données est un outil essentiel pour stocker, gérer et récupérer efficacement des informations. Il existe deux types principaux de bases de données – relationnelles et non-relationnelles – chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. Les SGBDs permettent aux entreprises d’optimiser leur utilisation des bases de données en garantissant l’intégrité, la sécurité et les performances optimales lorsqu’ils manipulent des données.

Marco, Votre hôte.

...

Marco de Catchbreaker.fr

Marco est un jeune homme passionné par l\'actualité depuis son plus jeune âge. Il a grandi en lisant les journaux et en regardant les informations à la télévision, ce qui l\'a amené à développer une curiosité insatiable pour tout ce qui se passe dans le monde

Après des études de journalisme, Marco a commencé sa carrière en tant que pigiste pour plusieurs médias locaux avant de décider de se lancer dans l\'aventure du blogging. Avec Cathcbreaker.fr, il voulait créer un blog d\'actualité généraliste accessible à tous et surtout sympa