Business-News

Quelle est la fiscalité sur l’or ?

La fiscalité sur l’or est un sujet important pour les investisseurs et les collectionneurs d’or. Les règles fiscales varient selon le pays, mais il existe des principes généraux qui s’appliquent à la plupart des situations. Dans cet article, nous allons examiner les principales considérations fiscales liées à l’achat, la vente et la possession d’or.

Les DIFFÉRENTES TAXES sur l’or : TVA, taxe de vente, impôt sur les plus-values

L’or est un métal précieux qui a toujours été considéré comme une valeur refuge pour les investisseurs. Cependant, avant d’investir dans l’or, il est important de comprendre la fiscalité qui s’y applique.

La TVA sur l’or

En France, la vente d’or physique (lingots et pièces) est soumise à une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 20%. Cette taxe s’applique également aux bijoux en or si leur teneur en or est inférieure à 750 millièmes. En revanche, les bijoux en or dont la teneur dépasse ce seuil sont exonérés de TVA.

Il existe cependant des exceptions à cette règle. Les achats d’or destinés à être utilisés dans le cadre professionnel ou industriel peuvent bénéficier d’une exonération de TVA sous certaines conditions. De même, les transactions entre professionnels du secteur ne sont pas soumises à la TVA.

La taxe de vente sur l’or

Outre la TVA, certains États américains imposent une taxe de vente sur l’achat d’or physique. Cette taxe varie selon l’état et peut atteindre jusqu’à 10% du prix d’achat.

Cependant, tous les États n’imposent pas cette taxe et certains ont même supprimé cette imposition ces dernières années pour encourager les investissements dans l’Or.

L’impôt sur les plus-values

Si vous décidez de vendre votre or avec un gain financier par rapport au prix initial que vous avez payé lors de son acquisition , vous devrez payer des impôts sur vos plus-values réalisées .

En France, les plus-values réalisées sur la vente d’or physique sont soumises à l’impôt sur le revenu au taux de 36,2% (19% pour l’impôt et 17.2 % pour les prélèvements sociaux). Cependant, cette imposition ne s’applique qu’à partir du moment où le montant de la vente dépasse un certain seuil.

Ce seuil est fixé à 5 000 euros pour les particuliers qui vendent leur or en direct ou via une plateforme en ligne. En revanche, si vous vendez votre or par l’intermédiaire d’un professionnel (bijoutier, marchand d’or), ce seuil est abaissé à seulement 300 euros.

Il convient également de noter que certains investissements dans l’Or peuvent être exonérés d’imposition sous certaines conditions comme c’est le cas des pièces françaises Napoléon Or ou encore des lingots et pièces émis par la Monnaie royale canadienne.

Pour résumer

Lorsque vous investissez dans l’or physique , il est important de comprendre toutes les taxes qui y sont associées afin de prendre des décisions éclairées . La TVA peut représenter un coût significatif lors de l’achat initial tandis que la taxe de vente peut varier selon votre lieu géographique. L’imposition sur les plus-values doit également être prise en compte lorsque vous envisagez une revente future .

Cependant , malgré ces taxes ,l’investissement dans l’Or reste très attractif car il permet aux investisseurs diversifier leurs portefeuilles et se protéger contre les fluctuations économiques .

Comment CALCULER la fiscalité sur l’or en fonction du pays et de la législation fiscale locale

L’or est un investissement populaire pour les personnes qui cherchent à diversifier leur portefeuille. Cependant, il est important de comprendre la fiscalité sur l’or avant d’investir dans ce métal précieux.

La fiscalité sur l’or varie en fonction du pays et de la législation fiscale locale. Dans certains pays, comme les États-Unis, l’achat et la vente d’or sont soumis à des taxes fédérales et étatiques. En revanche, dans d’autres pays comme Singapour ou Hong Kong, il n’y a pas de taxe sur les métaux précieux.

Aux États-Unis, par exemple, si vous achetez de l’or physique (comme des pièces ou des lingots), vous devrez payer une taxe de vente au moment de l’achat. Cette taxe varie selon l’état où vous effectuez votre achat. De plus, lorsque vous vendez votre or physique aux États-Unis, vous serez soumis à une taxe sur le gain en capital si le prix que vous avez vendu dépasse le prix que vous avez payé pour acheter cet or.

En Europe également, chaque pays possède sa propre législation fiscale concernant les métaux précieux tels que l’argent ou encore le platine mais surtout concernant notre sujet principal : L’OR.
En France par exemple depuis 2018 ,la loi prévoit qu’une personne peut détenir jusqu’à 5 kilos d’Or sans avoir besoin de déclarer quoi que ce soit ni même être imposée dessus . Au-delà c’est différent ,il faudra alors passer par un professionnel agréé afin qu’il puisse établir une facture et ainsi déclarer la transaction à l’administration fiscale. La fiscalité sur l’or en France est de 11% pour les plus-values réalisées lors de la vente d’or physique.

En Suisse, il n’y a pas de taxe sur les métaux précieux tels que l’or ou l’argent. Cependant, si vous achetez de l’or dans le but de réaliser un profit, vous serez soumis à une taxe sur le gain en capital lorsque vous vendrez cet or.

En Asie également ,la fiscalité varie selon les pays . Singapour par exemple ne possède aucune taxe concernant les métaux précieux tandis qu’en Chine ,il y a des taxes qui peuvent aller jusqu’à 17% .

Il est important de noter que la fiscalité sur l’or peut changer avec le temps et qu’il est donc essentiel d’être informé des dernières lois fiscales avant d’investir dans ce métal précieux.

De plus, il existe différentes façons d’investir dans l’or qui ont chacune leur propre régime fiscal. Par exemple, investir dans des fonds indiciels liés à l’Or (ETF) peut être considéré comme un investissement financier plutôt que comme un investissement physique directement lié au métal jaune . Les règles fiscales sont alors différentes.
Dans certains cas ,les ETF sont même exonérés d’impôts car ils sont considérés comme étant assimilables aux actions cotées en bourse .

En bref ,la fiscalité sur l’Or varie énormément selon chaque pays mais aussi selon chaque type d’investissement choisi . Il est donc primordial avant tout investissement quelconque de se renseigner sur les dernières lois fiscales en vigueur afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Les AVANTAGES FISCAUX liés à l’investissement dans des produits d’or spécifiques tels que les pièces d’or ou les lingots d’or

L’or est un investissement populaire depuis des siècles, et pour une bonne raison. Non seulement il a une valeur intrinsèque en tant que métal précieux, mais il peut également servir de refuge sûr contre l’inflation et les turbulences économiques. Cependant, avant d’investir dans l’or, il est important de comprendre la fiscalité qui y est associée.

Tout d’abord, il convient de noter que la fiscalité sur l’or varie selon le pays où vous vivez. Aux États-Unis par exemple, les gains réalisés sur la vente d’or sont soumis à des impôts sur les plus-values ​​à court terme ou à long terme en fonction du temps pendant lequel vous avez détenu votre or avant de le vendre.

Cela étant dit, certains produits d’or spécifiques peuvent bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. Par exemple, aux États-Unis toujours, les pièces d’or américaines telles que l’aigle américain ou le buffalo américain sont considérées comme des monnaies plutôt que comme des métaux précieux ordinaires. En conséquence, elles sont exonérées de taxes sur les ventes si leur prix ne dépasse pas leur valeur nominale.

De même en France par exemple , certaines pièces émises par La Monnaie De Paris (Marianne Coq) ainsi que certains lingots répondent aux critères permettant une exonération fiscale lorsqu’ils sont revendus après 22 ans .

En outre , Les lingots et plaquettes commercialisés sous forme standardisée doivent être frappés avec un poinçon portant notamment :
– Le nom du fabricant ou de l’affineur
– Le titre en millièmes
– Le poids en grammes

Cela permet d’assurer la qualité et la traçabilité des produits, mais également de bénéficier d’une exonération fiscale sur les plus-values ​​lorsqu’ils sont vendus.

Il est important de noter que ces avantages fiscaux ne s’appliquent pas à tous les produits d’or. Les bijoux en or, par exemple, sont généralement considérés comme des biens personnels plutôt que comme des investissements financiers et ne bénéficient donc pas des mêmes avantages fiscaux.

En fin de compte , il est essentiel pour tout investisseur dans l’or de comprendre les implications fiscales associées à leur choix d’investissement. En fonction du pays où vous vivez et du produit spécifique dans lequel vous investissez, il peut y avoir des avantages fiscaux intéressants à prendre en compte lors de votre décision d’achat.

Dans tous les cas , nous recommandons vivement aux personnes souhaitant se lancer dans un tel projet ,de consulter un conseiller fiscal professionnel afin qu’il puisse fournir une analyse complète et personnalisée pour chaque situation individuelle .

Les CONSEILS pour minimiser la fiscalité lors de l’achat et de la vente d’or

L’or est un investissement populaire pour les personnes qui cherchent à protéger leur patrimoine contre l’inflation et la volatilité des marchés financiers. Cependant, il est important de comprendre la fiscalité sur l’or avant d’acheter ou de vendre ce métal précieux.

Tout d’abord, lors de l’achat d’or physique tel que des pièces ou des lingots, il y a une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui s’applique dans certains pays. En France par exemple, cette TVA est actuellement fixée à 20%. Cela signifie qu’un achat de 10 000 euros en or physique entraînerait une TVA supplémentaire de 2 000 euros.

Cependant, il existe certaines exemptions fiscales pour les achats d’or physiques tels que les pièces françaises Napoléon et Marianne Coq ainsi que les lingots dont le poids ne dépasse pas un kilogramme. Ces produits sont exonérés de TVA en France.

En outre, si vous achetez votre or auprès d’un vendeur situé hors UE mais livré depuis un entrepôt européen alors vous devrez payer la TVA du pays où se trouve cet entrepôt. Par exemple si vous achetez votre or chez BullionVault basé au Royaume-Uni mais stocké en Suisse alors c’est la TVA suisse qui sera appliquée soit environ 8%.

Pour minimiser cette charge fiscale lors de l’achat d’or physique, il peut être judicieux d’envisager l’utilisation des comptes PEA-PME (Plan Epargne Actions – PME). Les comptes PEA-PME permettent aux investisseurs de détenir des actions et des fonds d’investissement dans des petites et moyennes entreprises françaises, mais ils peuvent également être utilisés pour acheter de l’or physique. Les gains réalisés sur les comptes PEA-PME sont exonérés d’impôt après cinq ans.

En ce qui concerne la vente d’or physique, il est important de noter que les plus-values ​​réalisées sont soumises à une taxe sur les métaux précieux. En France cette taxe s’élève à 36,2% pour l’or dont le titre est supérieur ou égal à 995 millièmes (soit quasiment tout l’or vendu en France). Cela signifie qu’une vente de 10 000 euros en or entraînerait une charge fiscale supplémentaire de 3 620 euros.

Cependant, il existe certaines exemptions fiscales pour la taxe sur les métaux précieux. Si vous détenez votre or depuis plus de douze ans avant sa revente alors vous êtes totalement exonéré(e) du paiement de cette taxe.

Il peut également être judicieux d’envisager la vente partielle plutôt que la vente totale afin de minimiser la charge fiscale. Par exemple si vous avez acheté un kilogramme d’or au fil du temps et souhaitez le vendre aujourd’hui alors cela pourrait être avantageux financièrement parlant si vous ne vendez pas tout en même temps mais plutôt par tranches annuelles pendant plusieurs années afin que chaque tranche soit soumise au taux réduit correspondant à son ancienneté.

Enfin, il convient également de mentionner que certains produits liés à l’or tels que les ETF (Exchange Traded Funds) sont soumis à des règles fiscales différentes de celles qui s’appliquent à l’or physique. Les gains réalisés sur les ETF sont généralement imposés comme des revenus mobiliers, ce qui signifie qu’ils peuvent être soumis à une taxe sur le revenu pouvant aller jusqu’à 45% en France.

En bref, la fiscalité sur l’or peut avoir un impact significatif sur vos investissements dans ce métal précieux. Il est donc important de comprendre les règles fiscales applicables avant d’acheter ou de vendre de l’or et d’envisager des stratégies pour minimiser la charge fiscale telle que l’utilisation des comptes PEA-PME ou la vente partielle plutôt que totale.La fiscalité sur l’or dépend du pays dans lequel vous résidez et de la manière dont vous détenez votre or. En France, par exemple, les investisseurs doivent payer une taxe forfaitaire de 11% sur les plus-values réalisées lors de la vente d’or physique. Cependant, il existe des exceptions pour certains types d’investissement en or tels que les pièces d’or françaises ou européennes qui sont exonérées de cette taxe. Il est important de se renseigner auprès des autorités fiscales locales pour connaître les règles spécifiques à chaque pays.

En bref, la fiscalité sur l’or varie selon le pays et le type d’investissement en or choisi. Les investisseurs doivent être conscients des taxes applicables avant d’acheter ou vendre leur or afin d’éviter toute surprise fiscale désagréable.

Marco, Votre hôte.

...

Marco de Catchbreaker.fr

Marco est un jeune homme passionné par l\'actualité depuis son plus jeune âge. Il a grandi en lisant les journaux et en regardant les informations à la télévision, ce qui l\'a amené à développer une curiosité insatiable pour tout ce qui se passe dans le monde

Après des études de journalisme, Marco a commencé sa carrière en tant que pigiste pour plusieurs médias locaux avant de décider de se lancer dans l\'aventure du blogging. Avec Cathcbreaker.fr, il voulait créer un blog d\'actualité généraliste accessible à tous et surtout sympa